la boulimie
Cure, thalasso, piscine et spa

Comment essayer de vaincre la boulimie

La boulimie est un trouble alimentaire qu’il faut combattre avec persévérance et dévouement. Voici quelques conseils pour vaincre la boulimie.

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire qui trouve son origine dans le fait qu’un individu recueille une faible estime de soi, une image ternie de lui-même qui se centre sur le fait qu’il est physiquement peu attrayant aux yeux de celui qui le regarde. La boulimie est une tactique qui repose en partie sur le fait que la personne cherche à plaire à tout le monde par son apparence. La personne est consciente de sa propre valeur et veut paraître agréable aux yeux de la société. Ils ont un besoin impérieux de suivre les normes sociétales de beauté et de grâce.

La boulimie est un trouble alimentaire qui touche des individus principalement des femmes âgées de 19 à 40 ans. La boulimie est un trouble psychologique grave où un individu peut consommer de grandes quantités d’aliments riches en graisses et en glucides. Pour contredire ses actes, cela est suivi d’une forte envie de vomir le contenu, en provoquant cette envie par la force. La boulimie se caractérise par une frénésie alimentaire et la régurgitation du contenu par des vomissements ou l’utilisation de laxatifs. L’individu présente certains signes de boulimie, tels que l’hyperphagie, les vomissements, une faible estime de soi, une fréquentation excessive des toilettes, des fluctuations de poids, un cycle menstruel irrégulier, un système immunitaire faible et la constipation. Il faut toujours rester vigilant et s’assurer de communiquer avec la personne en question au sujet de son état. On sait que les femmes qui présentent ces symptômes sont conscientes de l’état dont elles souffrent, mais qu’elles ont peur de le faire savoir aux membres de leur famille. C’est donc en raison de ce secret entretenu par l’individu que l’état peut passer inaperçu et s’aggraver, entraînant ainsi d’autres problèmes de santé.

La cause exacte de la boulimie n’est pas connue, cependant les facteurs génétiques et une faible estime de soi sont connus pour être des causes majeures. Un fait choquant concernant la boulimie est que les femmes sont plus enclines à développer ce trouble que les hommes. Il est toujours préférable de contrer les symptômes le plus tôt possible. Voici quelques conseils sur la boulimie que vous pourrez approfondir.

vaincre la boulimie

Comment combattre la boulimie

La boulimie peut être contrôlée et, dans une large mesure, guérie en suivant certaines étapes simples et faciles à exécuter.

☛ Changez votre concentration mentale

Ce qui se passe avec les boulimiques, c’est qu’elles sont trop conscientes d’elles-mêmes et sont toujours sur la brèche pour perdre du poids et se conformer aux agendas de la société. La première chose qu’ils doivent faire est de changer leur concentration mentale et d’apporter des changements dans leur processus de pensée. Il est très important de commencer à voir le bon côté de la vie, plutôt que de se concentrer sur le côté sombre qui n’offre que de la morosité. Faites-vous de nouveaux amis, renouez avec des amis avec lesquels vous aviez perdu le contact, faites l’effort de vous mélanger, allez faire du shopping, lisez des romans qui sont centrés sur un sujet intéressant.

☛ Essayez de se sentir bien

La boulimie est marquée par des douleurs musculaires, le corps étant raide et la léthargie. C’est compréhensible, car les aliments ingérés sont rejetés par le système en un rien de temps. Cependant, pour se débarrasser de cette situation, il faut faire un effort pour se sentir bien dans sa peau. Faites des promenades décontractées, préparez votre plat préféré, donnez un coup de main en cuisine ou visitez simplement le marché pour voir les nouveautés !

☛ Habitudes alimentaires

La frénésie alimentaire est ce que vous devez éviter. Mangez sainement, mangez bien et mangez régulièrement. Faites l’effort de vous fixer un horaire de repas. Mangez à intervalles rapprochés pour freiner l’envie soudaine et forte de vous gaver et de manger en grande quantité. Les petites bouchées sont utiles. N’engloutissez pas votre nourriture. Mangez lentement et régulièrement, (pensez, Lentement et régulièrement gagne la course !). Chérissez ce qui vous est offert dans votre assiette. Lorsque vous avez fini de manger, essayez de vous plonger dans une activité, pour vous distraire et vous empêcher de penser à des idées sur la façon de jeter la nourriture que vous venez de manger. Buvez beaucoup d’eau. Évitez le café et si vous fumez, faites un effort pour arrêter le « bâton » !

☛ Exercice

L’exercice excessif est un signe de boulimie. Il faut donc l’éviter. Bon, je ne veux pas dire que vous devez éviter complètement de faire de l’exercice. Faites de l’exercice, mais avec modération, en vous conformant à vos besoins corporels, c’est la seule chose que je veux dire ici. Consultez un médecin et demandez-lui quelle est sa prescription et sa perspective sur votre régime d’exercice.

☛ Faites des pancartes

Gardez des papiers graphiques colorés et faits à la main et écrivez des citations motivantes dessus. Collez-les à un endroit où ils sont facilement visibles. Cela vous servira de rappel constant pour mettre en pratique ce que vous avez prêché ! Vous pouvez également écrire des déclarations personnalisées telles que :
Je vais réussir. Je ne reviendrai pas à mes anciennes habitudes. Je vais m’en sortir…
J’ai commencé à me sentir mieux. Il y a tellement de choses à faire dans la vie…
La vie est belle. J’ai traversé les pires moments de la vie et je suis là… de retour avec un bang !…

☛ Méditez

S’adonner à la méditation ou pratiquer certaines postures de yoga. La condition est que votre médecin vous prescrive ce que vous devez faire. Le yoga aide à se calmer, en réverbérant des pensées positives et apaisantes. Il vous aide à vous concentrer et à vous focaliser sur ce que vous devez éviter et sur ce que vous devez accepter. Le Tai-chi est une autre forme d’exercice, une danse lente, qui aide à se calmer et à freiner la frénésie alimentaire, en vous aidant à développer le contrôle de votre envie de vomir le contenu alimentaire ingéré.

☛ Psychothérapie

La psychothérapie est un outil utile pour contrer la boulimie. La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est connue pour aider à combattre les pensées négatives en les remplaçant par les pensées positives et utiles. Grâce à cette thérapie, vous êtes en mesure de combattre la morosité et la désorientation auxquelles vous êtes confronté en raison de la boulimie. La méthode de l’association libre peut aider un individu à se souvenir et à faire ressortir des exemples qui ont un lien avec son état actuel. Lorsque l’individu s’exprime sans filtrer ses pensées, on peut révéler des situations qui l’ont conduit à développer ce trouble du comportement alimentaire.

☛ Pensez à vos aspirations

Avoir des modèles peut vous aider à mener une vie sans boulimie. Nous avons tous des aspirations et nous avons les pouvoirs de motivation respectifs, plus ou moins importants, pour travailler à l’atteinte des objectifs. Passez en revue les magazines pour trouver le passe-temps que vous voulez pratiquer ; disons que vous voulez apprendre à gratter la guitare, ou que vous voulez faire un doctorat en anthropologie ou en physiognomonie. Eh bien, vous devez découper des photos et des images qui vous rappellent votre aspiration ou vos objectifs et les coller sur une feuille avec des petites lignes motivantes. Placez-la à un endroit stratégique pour que vous puissiez la remarquer indépendamment de l’endroit où vous vous trouvez dans la pièce.

Vous pourriez aider votre proche à perdre l’emprise boulimique… Et rappelez-vous que s’en défaire, c’est un défi à moitié gagné, mais s’en tenir éloigné, c’est une bataille gagnée !

Les meilleures façons de concevoir une salle de bain spa parfaite

Constant Langelier

Laissez un commentaire